Institut Français de Respiration Consciente

Généralement, la majorité des personnes respire peu, faisant des pauses fréquentes d'apnée, et leur respiration est localisée dans la région abdominale avec une sensation d’étroitesse au niveau de la cage thoracique. La respiration n'est alors pas maîtrisée au niveau du diaphragme, elle est relativement anarchique et la puissance du diaphragme n’a que peu d’effets sur l’amplitude et la fluidité respiratoire. Au contraire, ile mouvement du diaphragme peut même faire ressentir davantage les blocages respiratoires sur une ligne partant de l’estomac et allant vers la gorge, produisant parfois de lourdes sensations d’angoisse dans cette région du corps.

Un des objectifs de la Respiration Consciente ® est d'ouvrir la respiration au maximum afin de permettre aux personnes de pouvoir respirer, d'une part là où elles le désirent, et aussi de respirer globalement, sans se réfugier systématiquement dans une zone aux dépens du reste du corps. En fait, une respiration ouverte, telle que nous pouvons l'observer en fin de séance, et aussi chez les petits enfants, se situe entre le bas de l'abdomen et le haut du thorax. Elle est alors complète, souple et libre. Lors des séances de Respiration Consciente ®, la respiration est localisée dans le haut de la cage thoracique, afin d'en retrouver ses qualités originelles, pour débloquer l’ouverture respiratoire vers le haut (gommer l’effet entonnoir de rétrécissement de la capacité respiratoire) et permettre alors au diaphragme d’effectuer librement ET pleinement le mouvement vital de l’inspiration.

Nous expérimentons alors une profonde confiance dans cette nouvelle respiration. Nous retrouvons la confiance originelle que nous connaissions in utero, en y intégrant l'élément qui fait la différence: notre respiration. Nous expérimentons alors simultanément la confiance et l’autonomie vers l'indépendance.

Ce rythme respiratoire est ample, puissant, profond, mais doux. Il n'est en aucun cas poussé, accéléré ; il n'est pas non plus retenu puisqu'il est libre.

La vérité, c'est que nous apprenons de la respiration elle-même.

Fermer la fenêtre

Accueil

IFRCorange