Institut Français de Respiration Consciente

Quatrième variante : respiration silencieuse

Cet exercice se pratique sur le modèle de l’exercice de base. Nous l’appelons l’exercice de "la plume". En effet, vous prenez l’air et le laissez partir avec tant de douceur qu’aucun bruit de respiration ne puisse être entendu. Vous pouvez imaginer que vous avez placé une plume sous vos narines et que votre respiration est si fine qu’elle ne la fait pas bouger, à l’inspir comme à l’expir. Pour cette respiration, il est préférable de garder les yeux fermés. Vous pouvez terminer par trois longues et profondes respirations normales, afin de bien "revenir sur terre".

En quelques secondes, la respiration silencieuse apporte un réel sentiment d’extase. Il permet de contacter nos dimensions les plus élevées. Lorsque vous l’aurez pratiqué une fois, vous l’apprécierez déjà. Le but de cet exercice est de bien prendre conscience de l’aspect énergétique de la respiration. Il est particulièrement recommandé pour les personnes souffrant de troubles respiratoires, d’insomnie, de réveil nocturne, pour celles qui ont des difficultés à respirer par le nez. C’est une excellente façon de méditer sur la respiration, de méditer avec sa respiration.

Fermer la fenêtre

Accueil

IFRCorange